Ouest Croissance, l’un des investisseurs accompagnant le Puy du Fou dans sa nouvelle aventure.

Le Grand Tour, dont l’actionnaire de référence est le Puy du Fou, embarque cinq investisseurs régionaux pour un spectacle de 4 000 km à la découverte des hauts-lieux et paysages sublimes français. UNEXO, groupe Crédit Agricole, Ouest Croissance, Bpifrance, Océan Participations et Volney Développement se joignent à l’audace du Puy du Fou dans ce projet unique au monde.

 

UN SAVOIR-FAIRE EXCEPTIONNEL DEPUIS PLUS DE 40 ANS
Référence technique et professionnelle dans l’organisation de grands spectacles inspirés de l’Histoire, l’équipe du Puy du Fou offre son savoir-faire artistique à 2,3 millions de visiteurs par an en France.
L’excellence de ses créations en font une référence mondiale et le deuxième parc le plus visité de France avec plus de 2500 collaborateurs. Ce concept original se développe désormais aux Pays-Bas, en Angleterre et plus récemment aux portes de Madrid avec la création de Puy du Fou España dont les grands spectacles dédiés à l’Histoire d’Espagne et à ses légendes connaissent déjà un immense succès.
L’expérience des équipes du Puy du Fou et l’aspect novateur du Grand Tour ont convaincu l’ensemble des co-investisseurs régionaux.

CINQ INVESTISSEURS S’ENGAGENT SUR LE LONG TERME
A la faveur de l’ouverture à la concurrence des lignes depuis le 1er janvier 2021, le Grand Tour est la première compagnie ferroviaire privée transportant des voyageurs sur le réseau ferré français. Ce projet inédit vise une clientèle touristique française mais aussi internationale.
À l’été 2023, trente voyageurs par semaine embarqueront à bord de ce train grand confort de style Belle Epoque. Au départ de la Gare de l’Est, onze escales sont prévues afin de découvrir les splendeurs de patrimoine historique, de l’art et de la gastronomie de la France. À travers ce projet, les investisseurs participent aux côtés du Puy du Fou à faire connaître l’art de vivre à la française (cabines de 10 à 30 m2 et un service de grande qualité) et à soutenir le développement économique des territoires.
Ce spectacle unique au monde de 4000 km durera six jours et cinq nuits. Les pré-réservations sont ouvertes depuis le 23 novembre et elles connaissent déjà un beau succès.

Ouest Croissance et Bpifrance soutiennent le développement de DUFFAU Technologies

DUFFAU Technologies CA 24 M€ 120 salariés), spécialisé dans l’installation, la maintenance et l’ingénierie des technologies de l’air comprimé, des gaz neutres et du vide, se lance sur le chemin de l’ETI.

Appuyé par Bpifrance et Ouest Croissance, le dirigeant Mathieu Duffau renforce le développement de l’entreprise, avec plusieurs objectifs formation des ingénieurs aux technologies de l’hydrogène, recrutements, croissance organique et externe, obtention d’un
label RSE.

 

DUFFAU Technologies
Fondé en 1980 par Jacques Eloi DUFFAU et repris par son fils en 2006 DUFFAU Technologies 2 filiales DUFFAU et SPI ENERGIE) intervient sur l’ensemble des projets qui font appel aux technologies de l’air comprimé, des gaz neutres, du vide, des fluides industriels et désormais de l’hydrogène.

La société accompagne également le développement technologique de l’industrie en apportant son expertise et sa capacité d’innovation. En complément, elle conçoit et réalise des moyens d’essais et des bancs de tests qui utilisent la pression et le vide. DUFFAU Technologies s’adresse à de nombreux secteurs de l’industrie traditionnelle et aux industriels à forte valeur ajoutée aéronautique spatial défense naval, nucléaire énergie, pétrochimie environnement, métallurgie production, papeterie médical agroalimentaire.

Une croissance constante générée par des facteurs différenciants
Avec des ressources humaines constamment valorisées et son équipe de 20 ingénieurs qui qualifient l’entreprise dans tous ses services, cette PME familiale a su développer son attractivité et sa marque employeur :

  • croissance externe stratégique en 2020 rachat de SPI ENERGIE 73 Ravoire, CA 10 M€) qui dispose de 6 agences en Rhône Alpes et Bourgogne Franche Comté
  • proposition de solutions associant économie d’énergie, performance industrielle et respect de l’environnement

Avec son 1er MBI, soutenu par Ouest Croissance, CAP ECO RECYCLING vise une dimension industrielle

Acteur de l’économie circulaire, CAP ECO RECYCLING, spécialiste français du recyclage des plastiques industriels en fin de vie et chutes de production (CA 8 M€ – 19 collaborateurs) réalise son premier MBI afin de renforcer la dynamique engagée sur ses trois pôles de différenciation Broyage industriel, Regroupement et Négoce.
Les acquéreurs Christophe SIRAUDIN et Pierre Adrien ERISMANN rachètent 100% des titres au dirigeant, avec le soutien de Ouest Croissance, investisseur unique qui apporte 1 M€. Misant sur une croissance du chiffre d’affaires à deux chiffres, le développement s’appuie sur une optimisation de la performance, incluant notamment des recrutements (techniciens/commercial) ou des investissements productifs (acquisition d’une nouvelle ligne de broyage et de matériel de laboratoire complémentaire). L’objectif de la PME est d’atteindre une dimension industrielle.

Le groupe Profil Team accueille à son capital un consortium d’investisseurs régionaux

Basé à Azé en Mayenne et au Grand Lucé dans la Sarthe, ce groupe (composé des sociétés TECH PROFILS, TOLERIE SERVICE et THERMOLAKING 53) est spécialisé dans la conception, la fabrication et la livraison de profils d’aluminium (plus de 80% du CA) et d’acier, pour l’habillage des façades. Il adresse principalement le marché de la rénovation énergétique des bâtiments. Le groupe en croissance régulière emploie 62 salariés. Il accueille aujourd’hui un consortium d’investisseurs composé de Targa Capital, actionnaire majoritaire à travers la société TARGA CAPITAL 2, UNEXO et Ouest Croissance, actionnaires minoritaires. Un nouveau directeur général, Yves-Henry Brepson, succède à Pierre Petit qui a repris et dirigé le groupe depuis 2004.

Lhyfe a inauguré son premier site de production à Bouin (Vendée)

Lhyfe inaugure le premier site de production industrielle d’hydrogène renouvelable au monde à partir d’éoliennes et lève 50 M€ auprès de SWEN Capital Partners, de la Banque des Territoires et de ses partenaires historiques.

Nantes, le 1er octobre 2021. Lhyfe, pionnier mondial et pure player de l’hydrogène vert renouvelable, a inauguré ce jeudi son premier site de production à Bouin (Vendée). Le premier au monde à produire de l’hydrogène renouvelable à partir d’énergie éolienne à échelle industrielle. Premier d’une longue série car Lhyfe compte déjà une soixantaine de projets dans toute l’Europe.
Pour accompagner cette forte croissance, Lhyfe réalise la deuxième levée de fonds de son histoire, un tour de table de 50 millions d’euros en série A, et accueille SWEN Capital Partners et la Banque des Territoires aux côtés de ses investisseurs historiques.
Une opération destinée à accompagner son développement en France et à l’international, via le renforcement de ses équipes et le financement de la R&D et de ses nouveaux projets.

Les groupes NÉOFORM et MDS se rapprochent

Après un accompagnement sur le long terme, Ouest Croissance, Sodero Gestion et Unexo, actionnaires majoritaires du Groupe NÉOFORM (CA 40 M€, 285 collaborateurs), cèdent leurs parts au fabricant français Groupe MDS (CA 40 M€, 125 collaborateurs).
Ils favorisent ainsi la structuration et le développement industriel d’un groupe français, solide, ancré en région, avec une ambition européenne et avec une forte spécialisation dans la fabrication de meubles de cuisine et de salle de bain, d’éviers en inox et résine et de mobilier de bureau.

LE SOUTIEN DES PARTENAIRES FINANCIERS
Ouest Croissance a accompagné Groupe NÉOFORM sur plusieurs opérations successives en 1996 avec la reprise du groupe NÉOFORM Industries 49 en 2009 avec Sodero Gestion, puis en 2012 lors de la reprise de la société Prieur 15 qui deviendra Pyram Industries. À cette occasion, Unexo entre également minoritairement au capital.
Malgré une phase d’intégration difficile de Pyram fragilisant Groupe NÉOFORM entre 2014 et 2016, Ouest Croissance et Sodero se mobilisent et réinvestissent 3 M€ en 2017. Leur soutien permettra la mise en place d’un management de transition, avec le cabinet Prosphère, favorisant l’émergence d’un nouveau projet porté par l’ensemble des salariés, sous la houlette de Julien Laviec, devenu ensuite Directeur Général. Ces opérations successives ont permis à la société de devenir un acteur incontournable dans la fabrication de meubles de cuisine et salles de bain, avec des marques fortes telles que Pyram, Néova, Kalis.

RAPPROCHEMENT INDUSTRIEL DE 2 GROUPES FRANÇAIS
Aujourd’hui, Groupe NÉOFORM complète les sociétés de Groupe MDS Moderna (fabricant d’éviers en inox), Diadem/Stradour (fabricant d’éviers en résine) et Carti (fabricant de meubles et mobiliers de bureau). Ces entreprises françaises réunies, basées majoritairement dans la moitié ouest de la France, vont ainsi mettre à profit leurs savoir-faire complémentaires sur des marchés communs négoce professionnel, grandes surfaces de bricolage, cuisinistes ou export.
Grâce à la consolidation des capacités de production, le groupe ainsi créé proposera une offre produits et des services encore plus larges, conformes aux attentes des clients et en réponse aux évolutions du marché. Cette nouvelle alliance représente un CA consolidé de 85 M€, avec un effectif de 410 collaborateurs.
À l’instar du soutien constant apporté par Ouest Croissance pendant 15 ans, puis de Sodero Gestion et d’Unexo, pour le développement du groupe, ce plan, mené par un actionnariat d’entrepreneurs locaux, s’inscrit sur le long terme, avec la volonté de construire avec l’ensemble des collaborateurs.

CETIH prend le chemin du capitalisme utile avec un nouveau modèle d’entreprise

Ce 1er juillet 2021, le groupe CETIH, spécialisé dans les secteurs de l’enveloppe de l’habitat et de la rénovation énergétique, fait évoluer son capital pour consolider l’indépendance et la pérennité de l’entreprise. La nouvelle articulation du capital permet d’allier fonds de dotation philanthropique (35%), actionnariat salarié et direction renforcés (33%) et fonds d’investissement choisis (32%).
CETIH devient également entreprise à mission et ouvre la voie d’un modèle innovant fondé sur une gouvernance collective et responsable. Yann Rolland transmet la présidence du groupe à François Guérin, qui en devient le président-directeur général.

UN ACTIONNARIAT SALARIÉ RENFORCÉ
Le capital de l’entreprise est ouvert à l’ensemble des collaborateurs depuis 2005. En 2020, CETIH comptait 200 salariés actionnaires. À la fin de l’année, plus de 650 collaborateurs sur les 1300 que compte le groupe feront le choix de l’actionnariat salarié. Cet engagement est également porté par François Guérin, nouveau président-directeur général et par son équipe Comex. « Cet engagement renforcé de nos collaborateurs est une marque de confiance significative dans le projet CETIH. Elle nous invite à une gouvernance plus ouverte, exigeante, et nous inscrit collectivement dans un temps long » explique François Guérin.

LA CRÉATION D’UN FONDS DE DOTATION PHILANTHROPIQUE
Pour permettre cette opération de recapitalisation, Yann Rolland, qui possédait 50% du capital de CETIH, a transmis de façon irrévocable 40% de sa participation à un fonds de dotation philanthropique qui devient actionnaire à hauteur de 35%. Ce fonds sera piloté par Yann Rolland et sa famille et les dividendes perçus seront exclusivement destinés au mécénat et aux associations solidaires. « Le fonds de dotation est un modèle encore rare en France, une quinzaine d’entreprises seulement s’y sont engagées. C’est pourtant un modèle qui permet d’assurer la stabilité du capital au moment de la transmission et la pérennité de l’entreprise, de son projet et de ses valeurs, tout en finançant des projets philanthropiques », explique Yann Rolland qui devient président de ce fonds de dotation.

TROIS FONDS D’INVESTISSEMENT CHOISIS
Après la rencontre de douze fonds d’investissement et au terme d’une sélection conduite par François Guérin, Yann Rolland et le Comex, trois fonds alignés sur les enjeux stratégiques et le modèle du groupe CETIH, rejoignent le projet à hauteur de 32% :
• Tikehau T2 Energy Transition, fonds de Tikehau capital dédié à la transition énergétique et principal investisseur dans l’opération ;
Ouest Croissance, investisseur régional engagé, et partenaire historique de CETIH ;
• Quadia, un fonds à impact engagé pour une économie responsable.
Ensemble, les salariés du groupe CETIH, François Guérin et le fonds de dotation philanthropique possèdent 68 du capital et garantissent l’indépendance du groupe. Cet ensemble, associé aux trois fonds, permet à CETIH de conduire sa trajectoire d’entreprise à mission.

Le 1er MBO d’Arcade Cycles accrédite un fort développement de l’activité et des équipes, et établit les bases de la transmission familiale

Arcade Cycles, spécialiste français de la conception et de l’assemblage de vélos (CA 25 22 M€ plusde 120 collaborateurs) réalise son premier MBO auprès de Ouest Croissance et Crédit Mutuel Equity, actionnaires historiques.

Tout en préparant la transmission familiale et en accueillant de nouveaux cadres au capital, ce tour de table permet d’anticiper une croissance forte du marché et de prévoir de nombreuses embauches (4 en 2021 et environ 40 d’ici 3 ans).

 

ARCADE CYCLES, DES VÉLOS CONÇUS ET ASSEMBLÉS EN FRANCE*
Créé en 1995 Arcade Cycles est un acteur incontournable de la mobilité urbaine Spécialisé dans la conception et l’assemblage de vélos de ville à assistance électrique, il s’adresse à différents types de clients exploitants de vélos en libre service, loueurs, agglomérations et collectivités, revendeurs auprès de particuliers et entreprises.
Grâce à son savoir faire pour concevoir et assembler des vélos de qualité, robustes et fiables, adaptés à une utilisation intensive et faciles à entretenir, Arcade Cycles a vendu des flottes de vélos à près de 200 villes dans 28 pays C’est le spécialiste des métiers de la location.
Arcade Cycles c’est aussi la capacité d’une équipe soudée, totalement dédiée au service de ses clients, à produire des petites et moyennes séries personnalisées et à assurer un service après vente rapide et efficace.
* Plus de 95 des vélos vendus sont assemblés en France

ARCADE CYCLES, UNE ENTREPRISE INNOVANTE ET RESPONSABLE
Depuis son atelier d’assemblage de La Roche sur Yon en Vendée, Arcade Cycles fait la différence grâce aux innovations de son bureau d’études. C’est l’acteur de référence en France pour les vélos électriques à destination des métiers de la location location longue durée, location saisonnière et libre service.
Dans l’ère du temps, Arcade Cycles développe son offre de vélos connectés et s’entoure de startups dont elle assemble les composants innovants (tracker, batteries) ou dont elle devient partenaire industriel.

UN DÉVELOPPEMENT AMBITIEUX ACCOMPAGNÉ PAR OUEST CROISSANCE ET CRÉDIT MUTUEL EQUITY
À l’occasion de la reprise d’Intercycles en MBI en 2010, Ouest Croissance et Crédit Mutuel Equity entrent au capital d’Arcade Cycles auprès des cédants, afin accompagner le nouveau dirigeant, François Lucas.
En 2021, ce nouveau tour de table inscrit dans la durée, permet d’entamer la transmission familiale avec la montée en puissance de Frédéric Lucas Le fils, entré en 2017 comme contrôleur de gestion, prend aujourd’hui le poste de DGA, avec pour ambition un fort développement sur le VAE, segment de croissance principal d’Arcade Cycles Certains cadres participent également au remaniement capitalistique.

ARCADE CYCLES, UNE PMI VENDÉENNE QUI CRÉE DES EMPLOIS ET EXPORTE
L’entreprise exporte plus de 20% de son chiffre d’affaires et totalise 200 villes clientes dans 28 pays du monde (Seattle, Barcelone,…).
Ce MBO assoit sa stabilité : continuité de la gouvernance, partage des valeurs, pérennité des emplois pour se concentrer sur les efforts de croissance, au sein d’un marché en pleine expansion. L’entreprise envisage ainsi de doubler d’ici 5 ans.
Quatre embauches sont prévues d’ici la fin de l’année dans les domaines du marketing, de l’approvisionnement, des RH et de la logistique. Un plan conséquent de développement RH est prévu afin de favoriser l’évolution en interne et l’apprentissage. Les fonctions support vont s’étoffer au gré de 5 à 10 personnes par an, avec pour objectif la création d’une 2ème équipe de production à l’horizon 2024 soit 40 à 45 personnes supplémentaires.

Nouveau partenariat : THE REEFER GROUP (TRG) – CHEREAU

Un consortium mené par Amundi Private Equity Funds regroupant Unexo, Bpifrance, Ouest Croissance et un pool régional de fonds d’investissement signe l’acquisition de The Reefer Group.

Amundi Private Equity Funds (Amundi PEF) accompagné d’Unexo Capital, Bpifrance, Ouest Croissance et un pool régional de fonds d’investissement incluant NCI, Caisse d’Epargne Normandie Capital, Sodero Gestion, Normandie Participations et Picardie Investissement deviennent les actionnaires de référence de The Reefer Group (TRG). L’équipe dirigeante menée par Damien Destremau investit significativement à l’occasion de cette nouvelle opération. Le financement de cette opération a été réalisé par un pool bancaire co-arrangé par le Crédit Agricole Normandie et le CIC Nord-Ouest.

TRG est un leader européen (top 3) de la fabrication de remorques sous température dirigée. Le groupe opère sous deux marques à forte notoriété en Europe : la marque française Chereau établie depuis 1950 et la marque espagnole SOR active depuis 1970. TRG emploie plus de 1300 personnes et a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires supérieur à 240 M€ dont plus d’un tiers hors de ses marchés domestiques.

Le capitaine de USHIP orchestre le renouvellement d’actionnaires et monte au capital

Déjà à la barre du réseau USHIP (magasins de distribution d’équipements de bateaux et de loisirs nautiques) depuis 8 ans, Stéphan SERRA annonce aujourd’hui la reprise intégrale de l’enseigne qu’il pilote, accompagné de ses proches collaborateurs encadrants et de partenaires financiers engagés dans un projet d’entreprise durable.

Ainsi, des fonds d’investissements bancaires renforcent la stabilité du capital à long terme. Des fonds régionaux émanant des grandes banques françaises : Ouest Croissance (BPGO), UNEXO (Crédit Agricole), BNP Paribas Développement partageant la même vision, se sont associés pour écrire les nouvelles pages de l’expansion de cette enseigne leader en France et en Europe. S’ajoutent également deux fonds régionaux, SFLD (Société Financière Lorient Développement) et OCTAVE ainsi que des investisseurs privés qui embarquent en apportant des compétences métiers favorables à l’avenir de l’entreprise.

Stéphan SERRA et son équipe d’encadrement rapprochée, impliquée dans l’entreprise depuis plusieurs années, entendent poursuivre avec détermination la stratégie de développement et monter en puissance la performance dans le respect des valeurs qui contribuent depuis plusieurs années au succès d’USHIP : indépendance, esprit coopératif, innovation logistique et marketing, engagement sociétal, satisfaction clients et convivialité.

La nouvelle configuration capitalistique de l’entreprise vient de se finaliser en période de basse saison pour l’enseigne. Ainsi toute l’équipe USHIP est maintenant sur le pont pour se consacrer pleinement à la satisfaction de ses adhérents et de tous leurs clients prêts à embarquer à l’arrivée des beaux jours.
Objectif 2021 : aller au-delà de la forte résilience de l’année 2020 en augmentant notamment la présence numérique magasins.

L’enseigne USHIP a été créée en 1983 à Vannes, son siège social est situé depuis 2011 à Landévant (56690). Elle intervient sur la commercialisation en point de vente et en digital auprès du grand public de tous les types d’équipements de bateaux. Elle est portée par 114 magasins en France et Outre-mer et 20 à l’étranger appartenant à des adhérents indépendants, avec une surface de vente moyenne de 300 m2 et implantés dans la plupart des ports et marinas. L’activité centrale est orchestrée par 20 collaborateurs aux services des 600 acteurs en magasins.